« CAQ-ophonie | Accueil | Renaissance »

Commentaires

JL

Après avoir lu quelques infos sur les sites de nouvelles, les regroupement pour la grèves sont aussi bon en terme d'intimidation que FTQ. Après ça ça se dit pour la liberté d'expression et tout...

Jean-Luc Proulx

Nos futurs grands syndicalistes québécois en action et dans toute leur splendeur, mesdames et messieurs!!!

Benoit

Qu'es-tu veux, ça parait bien dans un CV quand ton ambition est de devenir dirigeant syndical!

Josée L. Gaspé

@JLP: ouais, et y'a qu'à voir de quelles facultés ils proviennent pour la plupart pour constater qu'à part syndicalistes, ils n'auront pas trop d'autre choix de carrière! Pelleteux de nuages un jour... ;)

Alex B.

Ça se plaint que les assemblées ne sont pas démocratiques, mais ils ne sont même capable d'aller chercher leurs copains pour aller voter.

2èm commentaire concernant les pro-grèves : Ce sont des militants de la commission jeunesse du PLQ qui font la job de bras.

3ème commentaire : Mais qui est cet homme au cheveux longs dans l'asso étudiante ?

http://uqammemes.files.wordpress.com/2012/02/pkp.jpg

Est-ce que ça se pourrait que... noooonnn...!

hamakina

Il y a une différence entre s'impliquer et pelleter des nuages. J'ai lue un article intéressant:

http://actualites.ca.msn.com/chroniques/la-gr%c3%a8ve-de-la-honte?page=0

Le problème actuellement c'est qu'il y a ceux qui veulent éviter le mur et se sacrifier pour l'avenir et ceux qui porte de belles lunettes roses bonbon et qui suive le sentier doré vers la faillite de notre société.

Nous sommes dans une société qui tente de refiller la facture au suivant depuis trop longtemp. Notre héritage c'est une belle carte de crédit loadé avec un taux d'intérêt de 20% par année. WOW! ça donne le gout de se donner pour les lambineux qui prenne 20 ans à finir leur certificat (aucun programme ne sera visé ici...).

J'enseigne en formation professionnelle à temps plein en même temps que je complète un bacc en enseignement et je motive mes étudiants à finir le plus vite possible leur formation afin de se retrouver sur le marché du travail. Il ont parfois des problèmes à rejoindre les deux bouts mais les enseignants du département font tout ce qu'ils peuvent pour trouver des solutions afin de consilier le budget, aider avec l'épicerie et ajuster leur horaire pour travailler et ainsi subvenir à leur besoin. Ceux qui diront que la formation professionnelle coute moins cher, il faut dire qu'ils ont toujours la bouffe, le loyer et le reste qui ne change pas. Après leur formation, ils sortent avec des emplois de 25 à 40 000 $ par année et ils sont fier du travail accompli.

Leur formation est un investissement pour eux et certain mange leur bas pour arriver jusqu'au bout mais ce sont eux qui se force pour finir le plus vite. Le pire qui risque d'arriver avec les hausses c'est un grand ménage de la gang d'étudiants professionnels qui ne font rien pour rendre ce qu'ils ont reçu par leur cours.

Alex B.

Il y a des étudiants universitaires qui ont aussi le logement / la bouffe à payer, et sans contestation, ça va leur coûter 5000 $ de plus pour faire un bac de 3 ans. La formation professionnelle est généralement plus courte et beaucoup moins dispendieuse, et tu me dis que ces jeunes ont quand même besoin d'encadrement pour être capable de joindre les 2 bouts et terminer leurs études dans un délai raisonnable...

Le problème de l'endettement du gouvernement vient d'une part de la faiblesse de la croissance économique (pour instaurer de nouveaux programmes sociaux ça prend de la croissance), et deuxièmement de la baisse des revenus de l'état avec les différentes mesures que le gouvernement québécois a retenu pour alléger le capital.

http://www.youtube.com/watch?v=2lWNqRe1fNQ&feature=related

JP Lambert

Alléger le capital my ass, ils baissent les impôts d'un pourcentage ridicule puis se revirent de bord et monte la TVQ de 2%, puis se graissent avec des frais fixes pour les hôpitaux, des augmentations aux permis des motocyclistes, sans compter les revenus sur l'essence qui montent en flèche, même chose pour la SAQ, l'hydro et maintenant, les étudiants.

L'état Québécois n'a jamais eu autant de revenus, mais il continue d'accumuler des déficits et une dette insoutenable. Il n'y a plus aucune marge de manoeuvre du côté des revenu, faut mettre la hache dans les dépenses, ou bien c'est le mur qui va s'en occuper!

Alex B.

Ahaha, regardez ça : Médecine en grève à partir du 20 mars !

http://a2.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/428142_351844644846118_318839044813345_1058317_1544487859_n.jpg


ahahahah....

Ygreck : 0
Pro-grève : 1

+

http://www.cyberpresse.ca/le-quotidien/actualites/201202/24/01-4499298-on-va-te-tuer-ma-grosse-calisse.php

"On va te tuer ma grosse câlisse" - Un étudiant pro-dégel

Ygreck 0
Pro-grève : 2

Alex B.

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201202/20/01-4498017-droits-de-scolarite-les-etudiants-en-relations-industrielles-votent-pour-la-hausse.php

"Également étudiant en relations industrielles, Mathieu Langlois était déçu des résultats du référendum, qu'il considère néanmoins représentatif. «Je trouve ça déprimant, dit-il. Il y a un manque de conscience. Le monde est moins mobilisé en [relations industrielles]. Ce n'est pas une science sociale comme la philosophie ou la sociologie, où c'est vraiment les valeurs sociales qui passent.»"


Relations industrielles (université laval) vote pour la hausse...

.......fuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuucccccccccccccccccckkkkkk!!!!

J'espère qu'on aura pas un vote aussi décevant à l'UdM la semaine prochaine.

:(

JL

Donc comme ça tous ceux qui vote contre la grève manque de conscience et tout?

Arielle.Grenier

Pour une société, il est plus facile de « surfer» sur la vague du…socialement acceptable que sur la vaguelette du socialement responsable. Voilà ce que nous disons!
Les patriotes de 1837 se sont battus pour l’avènement d’un gouvernement responsable, et représentatif de sa population, pour une société où la libre expression et le droit de parole ont préséance sur l’imposition de la pensée unique et de la violence pour exprimer son point de vue. Nous, membres des étudiants socialement responsables, disons que si nous voulons conserver pour les générations à venir nos programmes sociaux, notre régime de rente, nos soins de santé, nos services d’éducation nous nous devons chacun d’entre nous, aujourd’hui, à quelque poste que nous soyons dans la société d’agir de façon responsable c’est-à-dire d’assumer notre part de responsabilité financière. Exiger que les gagne-petit absorbent indéfiniment le déficit du financement universitaire sans que nous ne mettions la main dans nos poches est carrément inacceptable parce qu’injuste. Les étudiants du Québec doivent aussi accepter d’aider la société pour assurer la suite du monde… De dire que le gouvernement, les administrations universitaires doivent mieux administrer les budgets qu’ils leur sont alloués est reconnu de tous, mais ceci ne doit pas être un argument pour nous cacher de nos responsabilités.
Nous sommes d’accord qu’il est difficile de ramer à contre-courant contre le socialement acceptable, mais nous avons parié sur le socialement responsable.

Arielle Grenier
représentante Université de Montréal du Mouvement des Étudiants Socialement Responsables du Québec

Alex B.

Je suis le descendant de deux patriotes qui se sont battus en 1837-1838 pour un gouvernement responsable oui, mais aussi pour la liberté et la dignité du peuple. Ces deux héros ont payé le prix lourd pour leur avoir gardé la tête haute. Il s'agit de Isidore et Olivier Rochon.

Moi mon père a fait ses études en mathématique au début des années 70, mon grand-père était cordonnier, ma grand-mère femme au foyer, ils n'avaient tout simplement pas l'argent pour aider leurs 3 enfants à aller à l'Université. Conscient des injustices dans ce système, qui favorise une élite au détriement de la plèbe, du petit peuple, du mangeux de misère, mon père s'est battu en 1974 pour que les frais de scolarités demeurent réellement accessibles au plus grand nombre. Moi Arielle, je vais me battre à mon tour (non pas pour moi, car je termine bientôt mon bac), mais pour les fils et filles de couturières, de serveuses qui veulent être les premières à entreprendre des études supérieures.

C'est pour une école réellement accessible à TOUTES les couches sociales que je veux me battre, afin que les québécois puissent garder la tête haute et aspirer à la vie qu'ils veulent bien vivre.

Christian Rioux

On est plus au 19e siècle, ton combat est inutile. Même avec la hausse au complet dans 5 ans, le Québec restera l'un des endroits où ça coûte le moins cher pour étudier...

Alex B.

T'as pas mon billet au complet. C'est le 2ème paragraphe qui est important. Les mangeux de misère, ça existe encore en 2012.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Ma Photo

pub


ALBUM 2011

Devenir Fan