« Léo B-B | Accueil | Rozon »

Commentaires

René V

Je me demande ce qui va arrivé si anonymous publis les infos des chefs syndicaux.....comme l'expression le dit "Ca va ch*er dans le ventilateur"

Mouton_rouge

Et on va vous le foutre en l'air votre Grand Prix les anciens!
Et ce sera pas tout. Festival de Jazz... le grand rire... Juste pour rire... Festival d'été... tout... Restez chez vous!

Fix

Bravo, très amusant Y !

Denis

La banane est la meme que j`ai vu Dimanche dernier dans le vieux-Québec.Il a le meme regard arrogant et ne semble pas etre interessé que par lui-meme.

dje

Wow Denis. Comment jujer kk1 du coin de l'oeil en 30 sec. 101...

cara04

+1 @dje

Grim

ENCORE JAMMÉ SUR LES SYNDICATS... ÇA FAIT COMMENT DE CARRICATURE PAS RAPPORT QUE TU BRAILLE SUR LES SYNDICATS, PAUVRE RENÉ V C'EST UNE FIXATION MON DIEU QUE CE DOIT PAS ÊTRE DRÔLE DE FÉRQUENTER UN BORNÉ COMME TOI!

René V

T'as pas remarquer que je parlais aussi de anonymous,je disais si un boss de centrale syndicale a acheter des tickets pour le grand prix,son nom et ses infos personnels vont bien etre posté en ligne par ces anonyme du net.

Mouton_rouge

Tu parles juste de syndicat c'est assez tannant.

René V

OK de quoi ont peut parler.

AH je sais,voter Charogne out au elections sacrement.

JOE

Vive la banane Rebelle et l'anarcho Panda !

Josée L. Gaspé

Moi j'aimerais bien voir Anonymus mettre les infos personnelles de JJ Charest en ligne, entre autres son compte en banque et la caisse secrète du parti libéral ;)

Denis

Pour Fix,je peux t`envoyer la photo?

MasterJ

Mouton_rouge, bonne chance pour le festival d'été...

Alex B.

oh mon dieu, les syndicats peuvent redistribuer la richesse, ben voyons donc!

http://www.ledevoir.com/non-classe/189889/creer-plus-de-richesse-pour-mieux-la-repartir-ensuite

Pascal

Pour un petit peuple, les syndicats sont un outil de reve. En realitee, c'est un cancer. Reardez de "l'autre cote de la medaille" !! Vous etes proprietaire d'une compagnie importante, et voulez une nouvelle ville pour votre siege social...ou allez vous ?? n'importe ou sauf ici!! sidicalise jusqu'aux oreilles, taxe au meme niveau, service de marde, rue en decrepitudes, OBLIGE DE PARLER FRANCAIS, 1-2-3 manifestation par jour !!! donc, si vous etes "un grande compagnie" ..vous sacrez votre camp !! j'le ferais, la grande majoritee le ferait !! les syndicats sont "par des laches, pour des laches" quand tu t'donne a l'ouvrage, t'as pas besoin de ca !!

Dondon

C'est drôle Pascal selon ta super théorie du morron, il y aurait alors plus personne qui survivrait au Québec on voit tout de suite ta logique? Pour les patrons, n'est-ce pas plutôt que le crosseurs et le voleurs vont s'installer dans les pays en voie de développement pour continuer leurs pillages.

Répartir la richesse c'est un péché, ben voyons!
Le grand penseur Jean Chrétien n'a t'il pas dit un jour que le Canada c'est le plus beau pays au monde. Dit si tu préfères habiter l'Inde, sacre donc ton camp, ça nous fera un épais de moins!
Et en passant tu seras jamais patron d'entreprise c'est la plus grande certitude qui existe.

Stéphane

@ Pascal, d'entrer de jeux je veux dire que je ne suis pas pour les syndicats. MAIS, ils ont déjà donné du bon. Le problème est que le pouvoir corrompt.

Ceci dit, ma mère travaillait dans une garderie du CRSSS pour les enfants qui sont enlevés à leurs parents par la DPJ. L'employeur ne respectait pas les listes de rappel, ne respectait pas l'horaire, bref il faisait ce qu'il voulait. Les employés se sont syndiqués et cela a réglé le problème, car la balance du pouvoir est revenue. Cinq ans après la syndicalisation c'est le syndicat qui exagérait et faisait des demandes qui n'était plus valide dans le contexte.

Le problème de fond c'est que l'humain ne peut trouver un point de balance, il est comme le balancier d'une horloge grand-père, il ira toujours aux extrêmes passants que très brièvement par le point d’équilibre.

De plus si nous regardons l'Histoire, Taylor nous montre bien que les employeurs veulent toujours plus de production de leurs employés sans augmenter la juste valeur de la production de ceux-ci, c'est la nature des business. Il y a eu exagération par le passé et sont nés les syndicats. Ils ont replacé la balance du pouvoir et les employés ont été rémunérés à leur juste valeur. Le problème est l'équilibre qui n'est plus là. Dans les grosses shop tu peux avoir du monde non instruit qui gagne des salaires très supérieurs à la moyenne, car les syndicats ont fait de l'intimidation par le passé et ont eu gain de cause.

Quand un syndiqué te demande de ralentir, ce ne devrait pas être expliqué de la manière « Aie tu va nous faire passé pour des lâches », mais bien « Notre rémunération horaire est en fonction de la production de x unités de travail par heure. Si tu en fais plus, tu donnes tout simplement de l'argent à l'employeur. Est-ce que tu veux plus d'argent pour toi ou pour l'employeur? » De plus, ils devraient amener Taylor dans leurs explications et là le monde verrait bien pourquoi ils sont comme ils sont.

Mon petit grain de sel pour aujourd'hui.

Jules

@ReneV: Pourquoi on te suis pas, on te suis pas parce que tu manques de respect dans tes écrits, malgré que je suis parfaitement d'accord de mettre Jean Charest dehors aux prochaines élection. Mais ta façon de t'adresser au grand publique est bien plus importante que le message lui même, si tu veux que ton message passe.
Écrire Jean Charogne c'est comme écrire gros épais à un autre lecteur, d'Autres diront: les syndicats sont un cancer, les gouvernements des crosseurs, les policiers des bandits.
Cela te défrustre peut-être d'un micron mais tu n'avances pas ta cause alors si tu écris juste pour te défrustrer ce n'est pas efficace et si tu écris pour avancer tes idées tu fais le contraire.
Avec un argument tu avances parfois d'un milimètre avec un insulte tu recule assurément d'un kilomètre faites le calcul!
Si tout le monde écrit va chier, mange de la marde, très vite plus personne ne lira cette rubrique. Sans arguments, sans pensé humaine pas d'humain.
Et cela vaux pour tous, moi le premier!

Jules

Bravo à Stephane pour son commentaire, c'est drôlement intéressant à lire. Merci

IronMan

y'a surement un syndicat de mascottes!
Demandez à Youpi, Badaboum ou bonhomme Carnaval

Benoit

Stéphane à dit : "Quand un syndiqué te demande de ralentir, ce ne devrait pas être expliqué de la manière « Aie tu va nous faire passé pour des lâches », mais bien « Notre rémunération horaire est en fonction de la production de x unités de travail par heure. Si tu en fais plus, tu donnes tout simplement de l'argent à l'employeur. Est-ce que tu veux plus d'argent pour toi ou pour l'employeur? »"

Ca ne fonctionne pas plus, Si tu offres un rendement supérieur et que l'employeur fait plus d'argent, ça ne t'enlève pas d'argent pour autant. Si l'employeur fait plus d'argent ça te donne même un argument de négociation pour améliorer tes conditions de travail. J'ai toujours pensé ainsi : Donne à ton employeur et il te redonnera, si il ne te redonne pas, fait rentrer le syndicat... mais ça ne veut pas dire que tu doit arrêter de donner pour autant.

René V

A pis merde j'ais toujours tord,ont ne peut pas avoir un juste milieux dans ce monde de merde,il faut que ce soit tout blanc ou tout noir,tout gauche ou tout droite.

MasterJ

@Stéphane

Moi c'est drole plus j'en donne à mon employeur, plus il fait d'argent, plus ma prime et mon augmentation à la fin de l'année sont grosses... Et je ne suis pas syndiqué en plus... Wow, c'est surprenant, je ne me fait pas exploité par mon employeur...

Alex B.

C'est vraiment n'importe quoi ce parallèle entre le haut taux de syndicalisation et le niveau de productivité.

Le rôle des syndicats c'est de s'assurer que les profits, les gains de productivité soient répartis. On ne doit pas se demander si on doit créer de la richesse ou la répartir, on doit faire les deux, c'est pas compliqué. Sinon on se retrouve comme aux États-Unis ou 95% de la population (en excluant les plus riches) vivent moins bien que 95% des québécois les moins riches, avec un PIB par habitant 45% supérieur aux É-U.

Et plusieurs pays d'Europe du nord réussissent à demeurer performant avec un taux de syndicalisation / présence syndicale de plus de 70-80% (contre 40% pour le Québec). Your argument is invalid.

http://voir.ca/societe/2012/01/26/jean-francois-lisee-quand-la-droite-se-prend-une-droite/

lemoutongris

" Sinon on se retrouve comme aux États-Unis ou 95% de la population (en excluant les plus riches) vivent moins bien que 95% des québécois les moins riches, avec un PIB par habitant 45% supérieur aux É-U."

c'est sûr. enlevons la vache à lait.

Bien ŝur, Lisée oublie de dire que les ÉU deviennent de plus en plus comme le Québec, ie hyper taxé et réglementé

"Le rôle des syndicats c'est de s'assurer que les profits, les gains de productivité soient répartis."

le rôle des sydncaits, c'est de gagner le plus possible avec le moins d'effort possible. Dans un monde vraiment libre, les gains de productivités sont répertoriés dans de plus hauts salaires. Devine pourquoi (nonobstant l'inflation) les pays du tiers monde ont des si bas salaires par rapport à nous?

"Et plusieurs pays d'Europe du nord réussissent à demeurer performant avec un taux de syndicalisation / présence syndicale de plus de 70-80% (contre 40% pour le Québec). Your argument is invalid."

Imagine si les syndicats n'étaient pas là

Clolo

@masterJ Tout tournes autour de ton nombril.
Une bonne job et un bon boss, tu va couper son gazon?
Tu profites de l'action de syndicats quand même espece d'idiot, ton boss a peur que d'autres plus brillants que toi se syndiquent eux si il est pas gentil. Tsé ceux qui vont pas couper son gazon le dimanche, tsé ceux qui lui liche pas le cul.

MasterJ

Clolo... you mad bro??

Ah la jalousie!! Continu à vivre pour ton petit pain, et reste au bas de l'échelon de la société!!

Alex B.

@ lemoutongris : Les États-Unis étaient plus socialistes que le Québec dans les années 50-60, taux d'imposition à 93% pour les plus hauts revenus, taux de syndicalisation proche de 50% dans certains États américains. C'est un juste retour à un équilibre nécessaire, après 30 ans de libéralisme sauvage.

Notre élite économique nous rabat sans cesse les oreilles avec leur économie de marché, avec le jeu de l'offre et la demande, mais ils sont les premiers à by-passer les règles du marché quand ça ne fait pas leur affaire. Exemple : faire venir des mexicains pour cueillir des fraises l'été au lieu d'investir dans la machinerie afin d'être plus productif, d'offrir de meilleurs salaires et ainsi pouvoir attirer de la main d'oeuvre locale.

Et lâchez-moi le travail forcé des B.S. s.v.p. L'une des règles de base d'un marché réside dans la liberté des acteurs. Si j'ai le choix entre ramasser des fraises ou bien crever de faim, on s'entend que je ne suis pas vraiment un acteur libre !!!

Lord Catzorz

On ne peut pas utiliser de machinerie pour les fraises, c'est pour cela qu'il faut qu'elle soit cueillie. Mais depuis quelques années, les jeunes québécoises ne veulent plus aller les ramasser (à salaire raisonnable)! La seule solution: l'aide extérieur.

lemoutongris

"après 30 ans de libéralisme sauvage."

lequel? Je n'ai jamais eu de réponse satisfaisante

"d'offrir de meilleurs salaires"

Et ainsi vendre le casseau de fraises à 10$? Wow, j'espère que tu ne deviendras aps entrepreneur

"mais ils sont les premiers à by-passer les règles du marché quand ça ne fait pas leur affaire"

solution : moins d'État, et donc moins de privilèges

Alex B.

non non non mon petit :P,

1- http://static6.businessinsider.com/image/4e1c5b08ccd1d50779000000-394-330/us-income-tax-top-bracket.jpg

http://snohomishobserver.com/2012/03/29/increasing-inequality/

2- On s'entend lemoutongris, de la main-d'oeuvre locale pour cueillir des concombres l'été ça l'existe! Si un agriculteur n'est pas capable de recruter sur le marché du travail, c'est parce que les salaires ne sont pas bons par rapport aux conditions de travail. Alors dans ce cas, la chose à faire, c'est d'investir dans la machinerie pour augmenter la productivité et ainsi pouvoir offrir de meilleurs salaires sans augmenter le prix du produit sur le marché des biens et services, ÇA c'est le vrai jeu de l'offre et la demande.

3- eu non ? C'est certainement pas en diminuant le rôle de l'État que tu vas empêcher les entreprises paresseuses qui ne veulent pas investir à aller chercher leur cheap labor au Mexique (alors qu'il n'y a pas de pénurie qualitative pour ce type de travail dans le marché local !) En plus, si tu diminues le rôle de l'État, admettons l'assurance-sociale, la personne en question n'est plus un acteur libre car elle est obligé d'accepter un travail mal-payé pour pouvoir vivre. Or dans un vrai jeu de l'offre et la demande, les acteurs sont libres par définition. Voilà une belle contradiction de ton modèle infaillible.

Alex B.

@ Lord Catzorz :

FAUX! La technologie existe, elle est encore en phase expérimentale mais elle existe. Si les jeunes québécois ne veulent plus cueillir les fraises, c'est parce qu'ils peuvent faire un autre travail beaucoup plus intéressant pour le même salaire. La solution, augmenter la productivité.

http://www.reussirfl.com/actualite/article.asp?xid=895

Si j'utilise une machine de genre pour cueillir mes fraises, je n'aurais pas de problèmes à trouver un jeune à 17-18$ / heures pour faire la job sans avoir d'effet sur le prix de mon produit.

lemoutongris

j'attends encore ma réponse : quel néolibéralisme? tes graphiques ne veulent strictement rien dire; on ne parle même pas des dépenses gouvernementales

"En plus, si tu diminues le rôle de l'État, admettons l'assurance-sociale, la personne en question n'est plus un acteur libre car elle est obligé d'accepter un travail mal-payé pour pouvoir vivre. "

l'assurance-emploi, sauf pour les personnes VRAIMENT désavantagées, encourage le chômage

"Or dans un vrai jeu de l'offre et la demande, les acteurs sont libres par définition. Voilà une belle contradiction de ton modèle infaillible."

Non. dans "mon" modèle, l'État n'intervient absolument pas dans l'économie, alors il n'y a aucun chômage structurel

Alex B.

Je crois que c'est assez clair, depuis Reagan, l'État s'est privé des revenus en baissant de manière substantielle les impôts des plus riches et en affaiblissant le pouvoir des syndicats, tout en restreignant l'accès aux minimas sociaux (nous avons fait la même chose avec l'assurance-chômage avec les libéraux fédéraux). Ainsi, l'écart entre les plus riches et les plus pauvres a augmenté considérablement, alors que la masse (le 95%) n'a pas bénéficié des fruits de la croissance depuis 30 ans (Comment expliquer alors que la très grande majorité des québécois vivent mieux que les américains avec un PIB par habitant 45 % inférieur ?

Encore il faudrait s'entendre sur une définition commune du chômage !

http://brises.org/textbefore.php/a-savoir-avant-economie-sociologie/txtbefId/4/txtbefBranch/4/

Dans ton modèle, l'État n'intervient pas dans l'économie, il n'y a pas de revenu minimum de citoyenneté, donc les acteurs ne sont pas tous libres, car ils ne peuvent pas renoncer à des revenus de travail pour vivre dignement. On parle alors d'un pays qui a un haut degré de marchandisation du travail.

lemoutongris

"Je crois que c'est assez clair, depuis Reagan, l'État s'est privé des revenus en baissant de manière substantielle les impôts des plus riches et en affaiblissant le pouvoir des syndicats, tout en restreignant l'accès aux minimas sociaux (nous avons fait la même chose avec l'assurance-chômage avec les libéraux fédéraux). "

Et l'augmentation des dépenses?

"Ainsi, l'écart entre les plus riches et les plus pauvres a augmenté considérablement, alors que la masse (le 95%) n'a pas bénéficié des fruits de la croissance depuis 30 ans"

Donc, suivant ta logique, le salaire minimum doit être à 20$, et les concierges doivent gagner ce que font les cardiologues. Problème réglé!!

"donc les acteurs ne sont pas tous libres, car ils ne peuvent pas renoncer à des revenus de travail pour vivre dignement"

sans l'intervention de l'État, il n'y a pas de corporatisme (ordres professionnels et autres) comme maintenant, alors les gens ont tellement plus de choix d'emploi

"On parle alors d'un pays qui a un haut degré de marchandisation du travail"

le travail EST une marchandise

Alex B.

1- l'augmentation des dépenses, je n'ai pas fait des recherches très profondes, mais je sais que le budget de la défense a grimpé depuis 30 ans (dans le cas des États-Unis). Aujourd'hui on le voit encore, ce n'est pas en dépensant 24 milliards sur des F-35 qu'on va améliorer le niveau de vie du "95%" des canadiens les moins riches. Il faut aussi noter qu'il est normal que les dépenses dans les programmes sociaux augmentent si la population du Canada passe de 24 600 000 en 1980 à 34 100 000 en 2009.

2- Non, ce que je dis c'est qu'en suivant le jeu de l'offre et la demande, certains jobs pénibles (genre travailler dans les champs de fraises) sont délaissés par les jeunes pour d'autres jobs moins pénibles (à taux horaire égal). Une entreprise qui est face à une telle situation (en respectant les règles du marché local, c'est à dire en n'ayant pas recours à des travailleurs étrangers quand il n'y a pas de pénurie qualitative de travailleurs) doit s'adapter. Soit i) augmenter les prix si l'élasticité est faible, voir nulle (ce qui n'est pas le cas avec nos fraises), soit ii) investir dans le capital physique afin d'augmenter la productivité (faire baisser le coût d'un 1kg de fraises et donner une partie du gain dans les salaires), de cette façon, l'entreprise sera davantage concurrentielle sur le marché du travail.

Un bel exemple c'est le Japon où l'on retrouve des machines distributrices partout (robotisation / automatisation)

http://www.youtube.com/watch?v=lS6eZQ8r7Ks

En plus je n'ai jamais parlé du salaire minimum, mais je suppose qu'avec un revenu minimum de citoyenneté, on aurait même pas besoin d'avoir un salaire minimum! Évidement si c'est fait tout croche il va y avoir de l'abus, mais cette proposition sucite de l'intérêt autant à gauche qu'à droite !!! Mais c'est vrai, et c'est démontré dans un lien que j'ai posté plus haut, que les pays qui ont un taux de syndicalisation plus élevé (exemple : la Suède), ont un coefficient gini plus faible (meilleure répartition des richesses).

lemoutongris

.Il faut aussi noter qu'il est normal que les dépenses dans les programmes sociaux augmentent si la population du Canada passe de 24 600 000 en 1980 à 34 100 000 en 2009"

Il est normal que 47% de la population vive sur le bras du 53% restant?

.que les pays qui ont un taux de syndicalisation plus élevé (exemple : la Suède), ont un coefficient gini plus faible (meilleure répartition des richesses)."

Suède : pays avec une exemption de base presque nulle, Donc, tout le monde paie. Aussi a-t-on privatisé/ouvert à la concurrence à peu près tout

pour le reste : le Gini est un coefficient inventé par les socialistes pour jalouser les gens les plus productifs.

.mais cette proposition sucite de l'intérêt autant à gauche qu'à droite"

simple question : d'ou viendrait l,argent? aussi, l'intérêt de "la droite" doit venir des monétaristes, mais certainement pas des autrichiens

Alex B.

http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=gini%20coefficient%20quebec&source=web&cd=5&ved=0CF0QFjAE&url=http%3A%2F%2Fcpp.hec.ca%2Fcms%2Fassets%2Fdocuments%2Frecherches_publiees%2FPP_2011_01_2011_OVERVIEW.pdf&ei=rRbPT5L3KMbv0gHL_ryaCA&usg=AFQjCNFMaBUWMp--RDOmpdi5y3xY6CochA&cad=rja

L'argent va venir lorsque la productivité augmentera, il me semble que c'est ce que je tente de t'expliquer depuis le début.

Le coefficient de Gini au Québec est à 0,29, ce qui est quand même assez bon. L'augmentation de la productivité et du standard de vie / la réduction des inégalités sont deux objectifs compatibles selon le texte !!! Il faut se questionner sur le type de croissance qu'on veut avoir, mais sinon je suis parfaitement d'accord.

lemoutongris

"Le coefficient de Gini au Québec est à 0,29, ce qui est quand même assez bon."

Chine, 1980 : Gini à 0,28 et extrême pauvreté à 85%
Chine, 2005 : Gini à 0,41 et extrême pauvreté à 35%

Pour le reste : à cause de toute la réglementation et de la taxation qui existe au Québec, se mettre à jour est extrêmement pénible. Notre productivité est basse par rapport aux autres juridictions "riches"

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Ma Photo

pub


ALBUM 2011

Devenir Fan