« Paie-trop Canada | Accueil | Pape »

Commentaires

Ray1

Salut Ygreck,

Très réussie et très drôle ta caricature... Quant à ton point de vue sur le scandale, je suis peut-être naïf mais je suis certain que les Guité, Breault, Gagliano etc... vont devoir payer d'une façon ou d'une autre et celà inclut de la prison. Ce qui me lève le coeur, c'est que les vrais crosseurs (Chrétien, Pelletier) eux vont garder leurs beaux sourires prétentieux et continueront de se promener et faire la vie de pacha à nos frais.

Phil

Je trouve que le scandale des armes à feu est beaucoup plus grave...
C'étais supposer rien coûter et quelques milliards plus tard... ca ne fonctionne pas du tout..
J'ai bien hâte de voir ce qu'on va rappatrier comme argent des commandites. Probablement, une infime partie...

Stéphane

Bonne caricature encore une fois.

-Ce qui me choque le plus de cette nouvelle, c'est qu'une enquête publique devienne "privée" pour quelques uns. Je crois que la population canadienne a le droit de savoir ce que ces individus ont fait de son argent.
-Étant donné qu'on condamne certains à du brassage de sauce à spaghetti pour avoir profité de jeunes filles mineures, je vois mal nos amis Guité, Gagliano, Pelletier et Gosselin menottes aux poings.
-Le coût de la commission d'enquête est donc bin élevé ! J'espère qu'une commission d'enquête sur le programme de contrôle des armes à feu ne coûtera pas autant que le programme lui-même !
-On a l'impression qu'un gouvernement libéral vivant une période faste au plan financier avec d'énormes surplus se croit obligé de gaspiller cet argent au lieu de le redonner à la population sous forme de baisses d'impôts. Or, il semblerait qu'on préfère enrichir ses amis après de longues années de service en créant quelques juteux programmes, véritables gouffres financiers, plutôt que rendre cet argent à son propriétaire...

Stéphane

Phil: c'est bien ce qui me fait peur, une enquête de presque 100 M$ pour un scandale d'environ 100 M$. De cet argent, probablement quelques M$ au plus seront remboursés, le reste probablement enregistré au nom de la femme, le voisin, l'ami, le curé.
Le programme de contrôle des armes à feu à déjà coûté plusieurs G$ et j'espère bien qu'une éventuelle commission d'enquête n'en coûtera pas autant.

David Gagnon

La gaspillage dans le programme des armes à feu n'est pas le fruit d'une fraude mais d'une imcompétence administrative.

Très différent des commandite.

marc

Je suis d'accord avec David, de me pas mêler les pommes et les oranges !

Le programme de contrôler des armes à feu est en soi un "bon" programme, dont le but est de gérer la prolifération des armes à feu au Canada. Moi je suis content qu'avec ce programme, on ne peut pas acheter une Kalashnikov !!

L'incompétence des gestionnaires est en soi un "scandale" mais pas dans le sens d'un scandale politico-criminel comme celui des commandites...

zoop

combien coûtera l'enquête sur le scandale des coûts de la commission Gomery?

Stéphane

Ça frise déjà les 60M$ -- > http://radio-canada.ca/nouvelles/Politique/nouvelles/200501/31/007-Commandites-Couts.shtml
et dire que Chrétien voulait que Gomery quitte, ce qui aurait fait tout recommencer depuis le début... Que c'est joli le monde de la politique !
Allez visiter le site www.gomery.ca pour plus de détails.

Stéphane

PS: les 60M$ c'est pour 2004-2005, il va s'en rajouter un peu pour cette année. Évidemment, après ces xxM$, il faudra faire un procès pour chaque accusé (s'il y en a bien sûr, et on l'espère tous) pour ensuite soit les condamner soit les acquitter. On en a pour encore bien des années avant que ça soit terminé et d'ici là, on va sûrement trouver des cadâvres dans le placard de Paul Martin.

Yannick

On ne peut pas encore comparer le scandale des commandites avec celui des armes à feu. Mais par pure hypothèse, on est en droit de croire que des millions éclatent ci et là comme du pop-corn au micro-onde.

Gilles

Je trouve incroyable que ce "GROS" scandale n'ai pas été dénoncé avant et pour 2 raisons fondamentales:

1) Tous ces argents, sur-facturation, pots de vin, favoritisme, commandites déguisées et bien sûr les coûts imputés à la commission Gomery, ne seront pas disponibles pour les moins biens nantis de la société.

2) Avec cette politique des commandites, la démocratie en a pris un coup car les résultats du dernier référendum au Québec ont été biaisés.


Question: Comment accéder au site pour obtenir le texte publié du témoignage de Jean Brault interdit de publocation?

Louise

J,aimerais partir une pétttion pour que tout sois dis a la T.V. apres tout ses notre argent et chaque municipalité pourrais faire de même tout monde pourrais donner sa signature quand pensez-vous enfin on pourrais décidé de leur sort bande de voleurs ou on fais rien et on continue de payer.P.S comment accèder au site pour obtenir le témoignage de jean breault. merci Louise Avril le 7 2005 8.30 hre p.m.

Stéphane

aller visiter google est cherchez des mots clés tels que: blog, captain, quarter, etc ... :D

Yves MARTIN

Des requins parmis les requins

Prouvez moi que nos hommes politiques ne sont ni des voleurs ni des menteurs ! En écoutant les informations canadiennes depuis quelques temps, ce portrait semble de plus en plus clair même si ce tableau de famille devient en fait de plus en plus sombre ! Ce ne sont plus des mots ni des impressions, car ces chers élus du peuple, élu par les citoyens d’un pays pourtant libre, vole ce même peuple pour s’enrichir personnellement de mille façons, alors dites moi ou se situe l’éthique si chère à nos politiciens, de quelle liberté parle-t-on ? Je fais bien entendu référence à la fameuse commission Gomery (http://www.gomery.ca/) qui déferle dans tous les médias du pays, à un tel point que c’est devenu le sujet principal de tous les quotidiens. Non content de pouvoir mettre la main sur un scandale odieux, nous continuons à payer pour connaître la semie-vérité, comme des épisodes de série noire. De la même façon, nos médias s’en approvisionnent, laissant tomber les informations "moins payantes". On ne parle plus que de ça ! Rien n’est plus important que de connaître une vérité que nous ne connaîtrons certainement jamais complètement. C’est une certitude, et pour preuve, ces interdits de publications autorisés par l’instance judiciaire. C’est un comble quand même, on nous vole et nous ne pourrons entendre de cette commission que ce que l’on jugera acceptable… de peur de corrompre un père de famille exemplaire ou un dirigeant influant… Aurions nous perdu ce droit le plus élémentaire, ce droit responsable qui place la confiance et l’intégrité avant toute chose, ce droit de parole et ces valeurs que certains se donnent le droit de violer pour une cause qu’ils pensent plus importante que tout le reste et qui n’est qu’un peu de pouvoir, pour pouvoir dire plus tard à ces enfants que leur influence était au dessus des lois, que ce pouvoir suprême dominait les hommes sans scrupules et sans respect pour les autres… les autres, ces misérables hommes qui ne forment qu’un peuple désabusé par tant de corruption ... Comment rester intègre, comment ne pas être blessé par ces êtres en qui nous avons démocratiquement placé notre confiance pour qu’ils défendent notre fierté et nos intérêts et non les leurs ... seulement !

On ne parle pas des autres scandales, comme celui des armes à feu qui a fait perdre plus d’un milliard de dollars aux contribuables pour un logiciel qui ne fonctionne pas… On ne parle pas des problèmes actuels, des jeunes qui s’endettent avant même de commencer leur vie professionnelle, de la démographie qu’il faudra prendre en compte quand nos enfants se rendront comptent qu’ils devront payer les dettes et les erreurs de leur parents, de ce pays incapable d’éduquer correctement sa progéniture, de ces syndicats qui se plaignent le ventre trop plein, de ces injustices qui tuent les plus démunis mais aussi du laxisme et de la naïveté que nos lois permettent à ceux qui ne veulent rien faire, de profiter du travail des autres en toute impunité. Serions nous dans un pays ou le crime paie !

Mais au delà de la corruption, il y a les requins, assoiffés de pouvoir, cherchant la moindre petite faille pour affaiblir ce pouvoir déjà chancelant de notre soit disant démocratie. Je trouve honteux l’attitude de ces politicards, se pavanant devant les micros et les caméras en ne pensant qu’à cette lutte de pouvoir au détriments des conséquences qu’ils provoquent ou qu’il créent de toute pièces. Qu’il est facile d’achever un animal blessé... Assistons nous, comme aux temps des romains, à la mise à mort de l’adversaire par un simple doigt pointé vers le sol pour atteindre le sommet ? N’y a t-il pas plus urgent ? L’intelligence est-elle remplacée par ceux qui crient plus fort que les autres ? Les responsabilités de nos ministères ne durent-elle qu’un mandat, pour s’en laver les mains sur le dos de leurs prédécesseurs ? Le bon sens ne fait-il plus partie de nos lois ?

Au lieu d’essayer de comprendre et de trouver des responsables de ce gâchis que nos impôts payent en grande partie, nos politicards se battent pour savoir quel sera le prochain roi du pouvoir, et quelqu’en soit les raisons, aussi nobles soient-elles (enfin, vondront-ils bien nous le faire croire, mais pourquoi croire puisque jamais, ho non jamais ils ne tiennent leurs promesses...), ils ne pensent pas aux scandales ni à cet argent volé dont ils n’ont certainement pas besoin, mais à qui sera le premier à renverser le gouvernement, au risque de déstabiliser une économie déjà fragile. Ils ne soucient guères des conséquences, de cette classe moyenne qui doit se serrer la ceinture jour après jour parce que leur panier de provisions coûte de plus en plus cher, qu’elle n’a plus le temps de s’occuper de leur famille, pour les salaires de cette classe pourtant moyenne qui n’a pas bougé d’un iota depuis 4 ans, n’ayant plus les moyens non plus d’épargner pour les moments les plus difficiles alors que les faillittes personnelles sont à leur plus haut niveau depuis 1997, et c’est sans compter sur nos vacances qui se font de plus en plus rares, faudrait-il maintenant se tuer à la tâche ? Mais ces soit disant responsables se soucient plutôt de ce pouvoir qu’ils ne pensent qu’à posséder. On doit alors se poser une question bien simple, pourquoi agir de la sorte si ce n’est par intérêt personnel ?

... et pour reprendre quelques mots d’un humoriste français qui disait ... "Plus tu peux payer, moins tu payes, mais moins tu peux payer, plus tu payes..." ... drôle d’équilibre pour une démocratie !

Y.MARTIN, MBA

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

pub