« Wild dogs... | Accueil | Souper spag... »

Commentaires

Miss

J'espère, Y, que ce conflit ne durera pas trop longtemps ni te t'affecteras pas trop... mais connaissant PKP, ça risque d'être pénible !

Personnellement, je vais tenter de canceller mon abonnement ce matin. Ce que j'ai eu entre les mains m'a déçue...

Bonne chance !!

Cate

Miss, dans quel but cancelles-tu ton abonnement ?

Ce n'est pas une bonne façon d'être solidaire envers les employés du journal. Ces employés qui ne gagne en moyenne qu'entre 60k et 100k par année. Quel drame! Maudit PKP qui garde tous les profits pour lui. C'est injuste. Mais si je comprends bien, c'est plus symbolique qu'autre chose. Tu veux envoyer une sorte de message. Néanmoins c'est pas notre combat et s'en calis comme l'an 40 du journal de québec et de sa brochette de journaliste gracement payé. Pour ce qui peuvent founir comme produit. Serieusement il y a quelqu'un ici qui va s'ennuyer de quoi que soit du journal de qc ?

Seul point positif du lock-out est qu'il aura fait réalisé à Miss que le journal de qc est décevant....jamais trop tard.

Miss

Cate,

Au lieu d'écrire des niaiseries, lis comme du monde. Je l'ai dit pourquoi je cancellais (ce qui est maintenant chose faite non sans difficulté, le gars voulait pas trop). Je suis déçue de ce que j'ai reçu à matin, ça te prend tu un dessin ?

Habituellement, je suis satisfaite de ce journal et probablement qu'après le conflit, je le reprendrai. :D

gilk

Étant de Montréal, je ne me sens pas trop concerné. Ce blogue comble tout de même pas mal mon plaisir.

Alain Portecoua

Pourquoi ne pas jumelé le jour de la planete avec le lock out du journal?

arretez de gaspiller du papier pendant le lock out!

Je crois qu'il est seulement distribué du côté résidentiel?

Entk ca fite ben avec le jour de la planete

Le Journal No1 par défaut

Je savais pas que c'était si payant de raporter des mauvaises nouvelles, faudrait que je m'y mette

Miss

Un autre de crocheté sur ce jour de la terre... Ya personne qui va réussir à me priver de quoique ce soit pour faire plaisir à ces groupes de pression qui tentent de dicter notre vie. Mon journal, je le recycle et c'est pas demain la veille que je vais me sentir coupable de l'acheter !

Éric

Qu,est que tu veux dire Ygreck par "qui sont tous individuellement très gentils"?

Parce collectivement il font valoir leur point dans un syndicat c'est automatiquement pas des gens collectivement très gentils?

Moi j'espère juste un retour au travail pour les gens du journal et pour toi Ygreck

Ceux qui pense que d'acheter le journal pareil est une bonne idée, vous passerez chez Walt-Mart acheter des chandails fait par des enfants parce qu'ils sont moin cher. C'est la même logique à plus petite échelle.

Éric

Qu,est que tu veux dire Ygreck par "qui sont tous individuellement très gentils"?

Parce collectivement il font valoir leur point dans un syndicat c'est automatiquement pas des gens collectivement très gentils?

Moi j'espère juste un retour au travail pour les gens du journal et pour toi Ygreck

Ceux qui pense que d'acheter le journal pareil est une bonne idée, vous passerez chez Walt-Mart acheter des chandails fait par des enfants parce qu'ils sont moin cher. C'est la même logique à plus petite échelle.

JPS

Acheter des produits fait par des enfants de pays pauvres c'est pourtant essentiel. Lâchez la théorie et l'utopie et voyez la pratique et le concret.

Le dimanche 12 juin 2005
Anne Drolet
Le Soleil

Sylvain Dessy, professeur au département d'économique de l'Université Laval, estime que bannir le travail des enfants cause plus de tort que de bien. Il s'est penché à maintes reprises sur le sujet, souvent avec son collègue de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) Stéphane Pallage. Leur dernière étude, A Theory of the Worst Forms of Child Labour, a créé une onde de choc lors de sa publication en janvier 2005 dans The Economic Journal, même si les répercussions se sont peu faites sentir au Québec. Il aura d'ailleurs fallu environ trois ans à l'éditeur du Royaume-Uni avant d'accepter de la mettre dans ses pages, voulant d'abord s'assurer du sérieux de la démarche des deux Québécois.

Le travail des enfants dans les pays en développement « n'est pas un mécanisme de croissance économique, mais de survie, sans lequel des vies s'effondreraient », soutient Sylvain Dessy en entrevue. L'interdire, sans trouver des solutions viables, causerait un véritable chaos. D'autres études avaient déjà fait le même constat, dont celle de Carol Ann Rogers et Kenneth A. Swinnerton (2001). « Dans ces économies (à faible productivité), seulement les familles ayant les revenus les plus élevés pourront être capables de survivre sans le travail des enfants. »

Alex.B

C'est ça qui est formidable avec cette bonne vieille société québecoise, solidaire quand ça conserne directement l'individu (Ygreck qui connait personnellement du monde qui, blabalba) mais quand ça nous touche pas (genre moi) ben là le discours se résume à "osti de chialeux de rotteux de belloney controlés par la mafia syndicaleuse et socialeuse!!!"

Bref, je vais dire comme le bon québecois, "hein, qu'es-ce que ça fait dans ma vie?"

Bon c'est méchant, je pense pas réellement de même, je suis un des rares au Québec qui ont de la sympatie pour les travailleurs en général, je suis pas jaloux de leurs salaire mais des types comme moi y en manque cruellement au Québec.

Delphine Bergeron

Y je te souhaite un retour rapide à ton gagne pain... et si tu comprends mieux ce qui se passe, tiens-nous au courant, moi j'y comprend que dalle!
En passant il me semblait que le Journal de Montréal était en lock out aussi... est-ce que je me suis trompée? Est-ce que c'est juste le Journal de Québec? On va encore dire que les montréalais se prennent pour le nombril du monde, que dis-je, du Québec :-p

DF

Euh, le journal? Quand on a l'Internet et la Radio à Québec et les chaînes d'infos (si on peut appeller ça de l'information) continues, le journal il sert tellement à rien, c'est rendu du folklore.

Alain Portecoua

Miss
au contraire je suis loin d'être crocheté sur cette journée faite pour déculpabiliser le monde!

Je trouvais juste un bon timing si Quebecor est si fin et si vert que ça de cesser la production du journal le temps que ca se règle

mais c'est le $$$ qui mène pis si ya une $ à faire avec l'environnement là on va être pour le sauvage de planète

Catherine

Je sais pas pour le Journal de Québec, mais de notre côté, le journal de Montréal suis à merveille la règle des trois S; Sexe, sport et sensationnalisme, règle qui en fait un papier léger et superficiel. C'est plus du divertissement que de l'information et ça n'a, selon moi, plus grand chose du journal. Ça tiens beaucoup plus du Allo-police ou du journal à potin.

Si votre Journal du Québec est semblable, vous ne devriez pas être si triste de ne plus pouvoir le lire.

Sans réellement connaître le conflit, je trouve tout de même triste que les négociations ne se fassent pas de bonne foi et que l'en soit rendu aussi loin.

Ouais. Bon. Plus triste pour les travailleurs que pour PKP mais tout de même.

marc

Quoi? Personne ne parle contre les "maudits syndiqués" du Journal de Québec? Personne ne hurle que Québécor a parfaitement le droit de faire des profits?

Même Y qui dit que ce sont des gens gentils! Hey, les autres syndiqués dans les autres syndicats sont aussi gentils, mais vous les passez tous au cash pareils... bande d'hypocrites!

Évidement, nos amis syndiqués sont de "bons" syndiqués: ceux qu'on connaît pas sont des crottés!

Chocolatier

Y , tu ne devrais faire aucun dessin pour ce journal, tant que le conflit ne sera pas réglé. Un peu de solidarité avec ceux que tu dis "très gentils" ....je trouve cette expression "petit nenfant".

Miss

D'habitude, je ne suis pas pro-syndicat.

Mais dans ce conflit, je trouve que les employés agissent intelligemment. Ils ne sont même pas devant la bâtisse et mieux encore, ils ont créer un journal parallèle pas mal plus beau que le produit que nous avons présentement. Celui qui a l'air fou, c'est PKP avec ses barrières pis ses gardes de sécurité. C'est très rare que dans un conflit de ce genre, ça se passe si bien.

Félicitations aux employés !

Y, vas-tu faire des caricatures pour ce journal ???

marc

Miss, connais-tu les conditions de travail des syndiqués du Journal de Québec? Les mêmes conditions avantageuses que les syndiqués de Olymel, qui se sont eux aussi battus pour les conserver.

Or, la compagnie Olymel souhaitait conserver/augmenter sa marge de profit, et voulait changer la convention collective. As-tu appuyé les syndiqués d'Olymel, Miss? Pourtant, les syndiqués d'Olymel se sont bien comportés, sans violence.

Québécor souhaite aussi conserver/augmenter sa marge de profit, et veut modifier les conditions de travail dans la convention collective.

Mais maintenant, Miss est devenu pro-syndicaliste...

Ben voyons, personne ne voit l'hypocrisie flagrante icitte ??

Sabrina

@ Eric : ils disaient la même chose ici au Québec voilà 100 ans au sujet des enfants. Ils disaient la même chose voilà 125 ans aux États au sujet de l'esclavage. C'est drôle, mais l'économie ne va pas si mal même s'il n'y a plus d'esclave ni d'enfant qui travaille dans ce coin du monde...

Miss

Marc

Tout d'abord, merci de me traiter d'hypocrite, ça fait vraiment du bien, c'est trop gentil !

Je connais peu les conditions des syndiqués au JdQ mais ce que je sais, c'est quelles sont excellentes et que le journal est très très rentable mais que ce n'est pas pareil pour tout les journaux de PKP.

Ce que j'aime de ce conflit, c'est le comportement exemplaire des employés. Ils ne jouent pas le jeu de PKP qui a l'air fou en maudit avec sa bâtisse clôturée et ultra surveillée par Kolossal. Au lieu de niaiser avec, ils continuent de travailler sans écoeurer personne. Je me souviens du conflit chez Vidéotron, les sauvages nous privaient à tout bout'champs de nos services chèrement payé. Ah oui, selon St-Marc, y'aurai fallu les appuyer aussi... Onnn j'ai oublié... pfff

Olymel, c'est différent. Le porc des États-Unis commence à faire sont entrée au Canada à coût moindre et les conditions ont changées. Le boss leur a demandé de revoir leur salaire sinon, il fermerait. Les idiots ont voté 2 à 3 fois pour la perte de leur job et tu veux que j'appuie des morons de même ?? Tu veux perdre ta job ? Yes mon vieux, je t'appuie à 100% ! Tu veux ruiner une petite région qui vit presque grâce à l'usine ? Yes mon vieux, lâche pas ! Ah oui, c'est ça que j'aurai dû dire selon St-Marc... ben coudon...

Désolée St-Marc, je suis pas aussi sainte que toi... AMEN

Catherine

@ Miss

Ok donc si je comprends bien ton raisonnement, les employés du JdeQc sont exemplaires, mais si jamais PKP les menace de fermer le journal s'ils ne réduisent pas leur salaire et qu'ils refusent, ils deviendront des morons? Les employeurs ont le beau jeu et le gros bout du bâton avec toi!

Donc revendiquer de meilleurs conditions de travail ça va, mais tiens pas ton boutte parce que tu vas passer pour un tata fini?

Et je ne vois pas beaucoup de différence entre le porc qui entre au Canada à coût moindre et les journaux qui perdent leur lectorat au profit d'Internet. Les deux entreprisent voient leur profit diminuer de quelques piasses et veulent augmenter leur rentabilité non? Tu peux m'expliquer ou tu vois la différence?

Nicolas

Une question pour Ygreck : comment ça se fait que Le Journal de Québec n'a pas de caricaturiste syndiqué? Je lisais dans Le Trente que tous les autres quotidiens payants (à l'exception de la Voix de l'Est et du JdeQ) avaient des caricaturistes et qu'ils étaient syndiqués (même au JdeM).

marc

Miss, tes arguments ne tiennent pas la route, mais on est habitué à cette incohérence de ta part :)

Oui, ton discours est hypocrite car les syndiqués du JdQ font le même combat pour leurs jobs que les syndiqués d'Olymel ou d'ailleurs (les profs, par exemple) qui se battent pour conserver une qualité de vie.

Tu n'aimes pas les profs? Des crotéés de syndicailleux qui chialent pour rien... Tu n'aimes pas les employés d'Olymel? Des morons, selon toi...mais ils continuaient de travailler sans écoeurer personne, comme les syndiqués du JdQ...

Mais les syndiqués du JdQ sont "ben gentils" alors tu les appuies... et tu les admirent car ils osent s'opposer à PKP ... mais quand des autres syndiqués osent s'opposer à la toute puissance patronale, houlà, ça devient pour toi des morons, des crottés, des chialeux, des bébés gâtés qui méritent de perdre leur job...

Faut pas connaître grand chose pour ne pas réaliser que la globalisation (que tu aimes pourtant, non, Miss?) force justement des entreprises comme Québécor (médias, imprimerie, etc) à baisser leur coût, sur le dos des employés ben gentils, pour rester rentable.

Pourquoi t'opposes-tu soudainement au droit d'une entreprise à la rentabilité ? Es-tu devenue communiste par nostalgie pour le feu Boris Elstine ?

HBK

ouin, c'est plate de dire ça, mais je penche du côté de marc pour une fois...

Miss

Je serai brève car j'en ai plein de cul de me faire niaiser par 2-3 personnes qui se prennent pour d'autres.

J'ai dit que j'aimais la façon que les syndiqués du JdQ se comportait, POINT. Au lieu de jouer de jeu de PKP, ils se crée un journal parallèle. Je trouve ça bien, POINT. Là s'arrête ce que tu appelles «appui».

Dan

Ahhh Quebecor... Quebecor qui fait la une de ses journaux et shows de télé avec Wal-Mart qui ferme des magasins pour contrer les syndicats... Quebecor qui pourtant aux USA fait les manchettes car ils ne respectent pas les syndicats...

Tranche de vis: ma seule expérience avec un syndicat fût au gouvernement du Québec. Ils m'ont retenu des cotisations pendant neuf mois, et c'est deux semaines après avoir quitté mon emploi que j'ai finalement reçu des nouvelles d'eux me demandant de prendre ma carte de membre. C'est ça un syndicat près de ses membres? En autant que l'argent entre dans la caisse...

Dan

Ouais... Je voulais écrire tranche de vie, et non pas de vis ou de vice...

Dan

Marc ne comprends pas qu'on peut être contre les syndicats mais quand même accepter que ceux-ci existent et de féliciter les syndiqués qui sont capables de négocier/protester intelligemment. Je connais plusieurs personnes qui sont syndiquées et non, préparez-vous car cela pourrait vous choquer, je ne les déteste pas tous. Ouf, je l'ai dit...

Catherine

@ Dan

Quand tu dis que tu connais du monde qui sont syndiqués et que tu ne les déteste pas tous, j'espère que tu es conscient que l'on ne choisit pas d'être ou pas syndiqués...

La populasse est tellement "pas dans ma cours" que lorsque les moyens de pressions des syndiqués touchent leur petit bonheur tranquille ils se révoltent au lieu d'essayer de comprendre le fond du conflit et le pourquoi des moyens de pression.

J'en sais quelque chose, je suis prof au secondaire. Tout le monde est en criss quand ils doivent s'occuper de leurs enfants mais personne ne ferait ma job tellement les conditions de travail sont extrêmes... Allez comprendre!

marc

Dan, les gens "syndiqués" d'Olymel ont négociés intelligemment et sans faire de grabuge et sans même faire de protestation, et pourtant plein de personnes présentes sur ce blog les ont traités de "morons" sans ménagement...mais personne ici ne va oser traiter les amis de Y de morons !

Les syndiqués d'Olymel ne voulaient pas plier sur leurs positions; les syndiqués du JdQ ne veulent pas plier sur leurs positions. Pareil.

Pour tous les syndicats, FTQ, CSN, CEQ, SCFP, c'est le même combat. Tout d'un coup, ceux qui habituellement versent leur mépris sur les syndiqués/syndicats pensent que le combat des syndiqués du JdQ est sympathique!

En passant je n'ai jamais été syndiqué de ma vie... je travaille à la performance, sans droit acquis dû à une ancienneté. Mais je respecte les droits des travailleurs à se syndiquer pour équilibrer, dans une négociation, le rapport de force avec les patrons.

Dan

@Catherine

C'était mon point. Ce n'est pas parce que je suis en général contre les syndicats que je déteste tous ceux qui sont syndiqués. Il y a une nuance à faire.

Je suis très conscient que la liberté de choix est un concept complètement ignoré par les syndicats, ce qui se réflète dans des méthodes de recrutement parfois douteuses.


@Marc

Olymel: cie en difficulté, salaires plus élevés que la moyenne, grève. Ce qui est un peu étrange, c'est que les syndiqués ont voté à plusieurs reprises pour perdre leurs jobs.

Journal: cie va très bien, salaires plus élevés que la moyenne, lock-out. Si jamais les syndiqués bloquent une autoroute, j'imagine que le terme "moron" sera approprié pour les décrire.

marc

Dan,

La cie Olymel, total toutes ses usines, imprime encore le cash $$ ... l,unite administrative Valle Jonction allait mal donc faut couper pour maintenir la rentabilite du groupe ... les employes ont combattu ...

Quebecor fait encore, total tous se centres de profit, du cash $$ mais JdQ peut en faire plus pour generer du cash ...faut couper dans les conditions, semaine de 4 jours (bandes de fat cats!)etc ... les employes combattent ...

Tu ne vois toujours pas le meme combat ...

Dan, les employes d,OLymel n,ont pas fait la greve quand l,employeur a demande de renegocier la convention... tu es mal renseigne, ce qui me surprend pas!

marc

Dan, ce qui est etrange, c,est aussi que les syndiques du JdQ savait que l,employeur irait en lock-out : ils le savent depuis decembre 2006. Mais ils ont quand meme vote contre les demandes patronales...pour avoir la paye de 200$/semaine de leur syndicat.

Dan, vas-tu bientot les traiter de morons eux aussi, ou as-tu deux poids deux mesures... evidement toi non plus tu veux pas dire du mal des amis de Y, qui les trouve tres gentils, ces syndicailleux...

Alain Portecoua

moi juste de voir le fraichier de luc lavoie comme porte parole de quebecor cest assez pour me faire voter contre
http://www.bazzo.tv/img/blocs/198.jpg

y ressemble au pere de marc labreche

plus hautain que ca tu creves

marc

Ça lève pas haut quand nos principes et nos valeurs dépendent de l'image des gens: si on aime le patron ou s'il est beau, on est pro-patroneux et anti-syndical ... si les chefs de syndicats sont beaux, on est pro-syndicats, surtout si le patron est arrogant...

Vivre ses valeurs selon l'image... triste ...

Dan

Cher Marc,

Est-ce que c'est parce que dans la vraie vie, tu es un reject que tu te sens obligé de rabaisser les gens qui ne pensent pas comme toi ici? Aurais-tu un problème d'estime de toi pour être continuellement en train de te traiter comme le nombril du monde? Et puis autre chose, apprends à lire svp, ça va t'éviter de dire des conneries et surtout, de faire dire aux gens des choses qu'ils n'ont pas dites.

Miss

Dan........ c'est si bien dit... :)

marc

@ Dan et Miss : on dirait que ça vous dérange quand je remets votre nez dans votre caca!

Faire de l'éducation, c'est pas facile et c'est un job ingrat, mais dans votre cas, il est nécessaire... vous me remercierez plus tard :)

Pierre JC Allard

Aux grevistes, syndicalistes, etc

J'ai toujours été et je demeure du côté de la justice sociale. Je ne conteste pas les objectifs des syndicats, mais leur stratégie.

Où est la solidarité, quand on fait la grève dans les services publics, contre l'État, et donc en prenant non pas le grand capital, mais la population en otage ? Même dans le privé, d'ailleurs, la grève n'est plus un moyen efficace de contestation; vous cherchez une autre fermeture au J de Q ?

Quand les grands déshérités ne sont plus les travailleurs, mais ceux qui ne travaillent pas, le corporatisme n'est plus une valeur de gauche. Les damnés de la terre n'en ont rien à foutre des semaines de 4 jours des journalistes.

Les enfants ? Il n'y a pas de fond de solidarité ni de BS dans le tiers-monde. Quand vous n'achetez pas les produits fabriqués par des enfants, les enfants ne travaillent pas et ils meurent de faim. Littéralement. Revenez avec une solution.

Bonne nouvelle, qu'on ne mette pas des piquets devant le Journal de Québec et qu'on ne vienne pas scander des couplets pour enfants attardés. Il ne faut plus attaquer les Apaches avec des arcs et des flèches. Ceux qui viennent faire des simagrées dans la ligne de tir de ceux qui essayent vraiment de changer le système, sont devenus simplement gênants

Si vous voulez être utiles, je vous invite pour commencer, à aller voir ce qu'il ne faut pas faire:

http://www.nouvellesociete.org/102.html
http://www.nouvellesociete.org/5028.html

Ensuite, vous pouvez aller voir le reste de ce site Nouvelle Société et proposer vous aussi quelque chose. Sur n'importe quel blogue, vous avez le choix. Ensemble, en réfléchissant, on arrivera peut-être à imposer des changements.

Pierre JC Allard



Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

pub