« Les liaisons dangereuses | Accueil | Infopub »

Commentaires

drsilver

Ca résume parfaitement bien ce qui se passe !

moi

tellement vrai , les sciences devrait aussi y figurer (autre que humaines et politiques bien sur ... )

moi

...du cote de ceux qui vont payer .

Jean-Luc Proulx

Le barbu de philo ressemble tellement à Gérald Larose!!! Était-ce voulu par le caricaturiste???

De toute façon, ça reflète bien la réalité!!! Étrangement, en fin de semaine, j'avais eu une discussion semblable au travail avec une fille qui étudie en Médecine en lui disant exactement la même chose, soit que c'était surtout les étudiants de Philo et de Sciences politiques qui poussaient pour la grève, et elle m'avait donné raison!!!

Quand je vois ça, j'ai presque honte de dire que j'ai fait mon DEC en Sciences humaines!!! Vous comprenez, maintenant, pourquoi j'étudie en Gestion des ressources humaines!!!

J-R.P

Attention ygreck!

Tu es sur un terrain glissant et tu seras accusé de vouloir favoriser l'inégalité sociale!

Les gens semblent quand même rationnels pour l'instant!

g.nadeau

Ma voisine étudie en médecine et je vous garantie qu'elle n'est pas pour la grève, elle dit que c'est la grève des syndicats !

lemoutongris

exactement. Ce ssont TOUJOURS les facultés aux débouchés... limités qui font "la grève" en premier. Ceux qui ont un avenir se retroussent les manches et travaillent plus forts

Mike

Pour ceux qui veulent connaître l'identité des grévistes, vous avez un lien ici avec le nom des facultés.

http://www.bloquonslahausse.com/

Jean-Luc Proulx

@ Mike.

Études est-asiatiques???

Calvaire!!!

logan

Ta voisine elle étudie peut-être en MEDECINE mais ça reste une cloche! Décroche avec tes histoires de syndicat tu es une belle cloche aussi!

philroi

J'ai un master en gestion et je suis pour la grève et mais en tant qu'étudirant, j'avoue avoir été contre. C'est important de trouver un équilibre au sein des sociétés. Les sociétés les plus égales et les plus prospères et égales sont celles avec les frais de scolarité les plus bas au monde.

Cette caricature illustre bien l'opposition équilibré de forces qui feront, esperons le, feront progresser ensemble le québec, tant au niveau social qu'économique.

lalanne

bon ben pendant qu'on est dans la démagogie

à droite ce sont les individualistes moi, moi et moi

à gauche ceux qui ont une vision d'une société plus éduquée et plus forte.

hamakina

Tout à fait d'accord avec Ygreck.

En tant qu'enseignant et étudiant, je suis contre la grève. Je me force à faire mon baccalauréat le plus vite possible afin d'assurer de conserver mon emploi. Je comprend ce que coute réellement les études universitaires et je préfère payer tout de suite un peu plus cher que d'endetter mes futurs enfants. Ceux qui veulent un gel des frais de scolarité pelte des nuages.

Satmhidyeu

Ma voisine est en médecine!... Sooooooo?????

C'est vrai que la sociologie c'est Yooooo CooooooL-facile!, les artistes s'amusent!, les philosophes, inutiles... Y font la grève, pas parce qu'ils la croient nécessaire, nan nan!!! Ben nan! La grève fait passer le temps!!! Faut avoir manquer d'air à sa naissance pour penser de même, médecin pas médecin.

C'est pas les sociologues ni les philosophes qui vont rouler en Pathfinder plus tard, ni qui vont farcir l'Économie.

Mais c'est pas les Médecins ni les cravates administratives ni les chimistes qui vont changer le Monde ou soulever des foules comme en Égypte.

Chacun son rôle dans la Jungle, messieurs mesdames des sciences exactes!

Je le souhaite encore pour vos futurs enfants, qu'il y ait des paumés en art et sciences inexactes;) pour réfléchir et observer le Monde...

Alex B.

Tabarknak JLP, j'étudie en Relations industrielles (et j'ai un DEC Sc. Humaines avec maths)! Quelle coincidence qu'on soit dans le même domaine! :D

Nous, on va se prononcer dans 1 semaine sur la tenue de la grève.

Pour avoir deux soeurs en génie, je peux vous dire que généralement c'est vrai que les étudiants dans ces domaines font moins la grève (comme HEC d'ailleurs), sauf que faut bien se mettre dans la tête que la composition du tissus social dans la population estudiantine est fort différente. Quand tu étudies en génie ou en médecine, généralement tu viens d'un milieu assez aisé. Ma soeur est en apparts et ses deux colocs ont des parents chirurgiens / ingénieurs qui paient à peu près tout.

On est dans le même domaine!

F. B.

« exactement. Ce ssont TOUJOURS les facultés aux débouchés... limités qui font "la grève" en premier. Ceux qui ont un avenir se retroussent les manches et travaillent plus forts »

N'est-ce pas un peu étroit, comme pensée ? Se dire qu'il n'y a que des débouchés « limites » en sciences humaines, c'est tout simplement ne pas connaître réellement en quoi consiste ce programme, même chose pour les baccalauréats en sciences po', philosophie, arts, etc.

lemoutongris

"à gauche ceux qui ont une vision d'une société plus éduquée et plus forte."

plus forte? on ne rend pas une société forte en "donnant" tout cuit dans le bec.

"Se dire qu'il n'y a que des débouchés « limites » en sciences humaines, c'est tout simplement ne pas connaître réellement en quoi consiste ce programme, même chose pour les baccalauréats en sciences po', philosophie, arts"

À part prof et chercheur (et p-e politicien), qu'est-ce qu'un BAC en science po pour offrir? compare ça à un bac en médecine, en sciences infirmières, en comptabilité, en actuariat, en droit...

"N'est-ce pas un peu étroit, comme pensée ?"

c'est moins dur que domaines sans avenir (art, musique, histoire de l'art, étude féministes...)

phildragonbleu

Je suis un 'étudiant' de génie en arrêt D'études pour travailler et je vous garantie que c'est une décision très partagée.
Mon père qui est professeur spécialisé craint la grève, car il craint le vandalisme comme au vieux montréal. Mais plus dans ses laboratoires.
Plusieurs de mes compatriotes disent oui pour la grève à cause de la génération après nous.
On parle de ceux qui ont eu une éducation proche de la gratuité.
Maintenant, plusieurs de ceux la sont a la retraite après 20-30 ans de services et ont un fond de pension.
Je suis l'un de ceux qui trouvent que certains fonds de pensions tirés de l'Argent des contribuables sont trop généreuses. En plus du pouvoir des syndicats qui est trop puissant.

Moi meme

coupez les prêts et les bourses a tout ceux qui font la grève. Ca va etre moin drole pour sortir dans les bars et pour payer leur cellulaires...........................pffffffffffffffffffffff

et dire que ca va etre nos politiciens de demain, quelle merde........

anonyme.

C'est pas parce que tu étudie en génie ou en medecine que t'es parent ont plus de sous; on étudie dans le domaine qu'on aime, cest assez gratuit comme affirmation. Les frais qui augmentes cest assez plate, mais si l'on fait annuler cette session et qu'on fait du grabuge... le gouvernement va nous le refaire payer quand même et cela va se ressentir dans nos frais... je ne suis pas pour la hausse des frais.. mais pas pour la greve illimité...

Mr Monsieur

Qui paye pour les fraudes des firmes d'ingénieurs, celles du monde fiscal (Desmarais, etc.) et le salaire des médecins?

Alex B.

Écoute, les chiffres sont là, ce sont des domaines plus exigeants, donc ça prend à la base un milieu de vie qui soit plus encadré pour donner une base au jeune.. Affirmer que c'est seulement une question d'effort personnel démontre votre ignorance. Allez faire un tour dans un centre jeunesse, et venez me dire que les jeunes qui sont là ont eu l'environnement familial pour se développer... Quand des gens tout croche élèvent leurs enfants tout croche, forcément que le jeune sort hypothéqué.

En Ontario, avec les hausses des frais de scolarité, la part des jeunes venant de milieux moins aisés a considérablement baissée depuis les dernières années.

Alex B.

* Exemple de l'Ontario et diminution des étudiants venant des ménages ayant des revenus de moins de 80 000 $ (après la hausse des frais).

http://www.youtube.com/watch?v=2lWNqRe1fNQ&feature=related

C. M. A.

C'est drôle de voir à quel point les étudiants en sciences santé....etc... sont prétentieux. Les deux champs (humaines et santé) d'étude sont essentiels à l'avancement d'une nation et, pour avoir fait les deux programmes, je sais que les sciences humaines sont beaucoup plus compliquées car elles exigent de nous de créer ce qui n'existe pas, il n'y a aucune formule. En santé et en génie, que des gens aisés qui n'ont probablement jamais travaillé .Et non, les gens en sciences humaines ne passent pas leur vie à sortir, en fait, il y en à dans tout les programmes, je tiens aussi à souligner que je suis partie du milieu de la santé parce que les gens étaient mesquins, je n'avait pas envie de me retrouver entourée de personnes souciées uniquement de leur petites personnes. Il est très rare qu'un étudiant possédant une conscience sociale se retrouve en santé ou en génie, la majorité s'y retrouve à cause des salaires. C'est donc pour cela qu'ils sont en majorité contre la grève, cela retarderait la réception de leur chèque de paye. C'est normal de vouloir hausser les frais de scolarité, je suis tout à fait d'accord, une meilleure éducation exige un investissement, si on voit les autres provinces, ce que les étudiants payent sont des sommes faramineuses en comparant avec nos maigres frais. MAIS ON NE FAIT AUCUNEMENT LE MÊME SALAIRE QUE LES AUTRES PROVINCES!!! RÉVEILLEZ-VOUS, HAUSSEZ LES FRAIS OUI, MAIS LES SALAIRES AUSSI!!!

Webcurieux (Alibaboune)

ha ces chers étudiants ! En science «po» entre autres, tous des communistes. Les raclettes de Québec «solidaire».
Faut que jeunesse se passe et pendant ce temps, je retire mon beau chèque de pension de retraite de travailleur de l'état. Merci à ceux qui paient pour moi. Voyez, je peux être reconnaissant.

A Facebook User

Il est dure de ne pas généraliser sur qui déclenche les grèves ou non.
Ce n'est pas ceux qui sont en médecine en pharmacie ou autre bac au débouché non-limité qui déclenche les grèves.
Ce n'est pourtant pas parce qu'ils ont plus d'argent qu'ils sont contre cette grèves mais bien parce qu'ils ne peuvent se permettre de perdre une session a rien faire.
JE ne peux me permettre une session à rien faire et non je ne suis pas en médecine.
Je suis heureusement pas toucher par la grève encore heureusement.
Étrangement cette session-ci ma peur n'est pas du à mes résultats, mais à un déclenchement de grève.
Pour la simple et bonne raison que je ne veux pas finir au mois de juin parce que la session a été reporté ou encore perdre une session tout simplement.
Je ne peux me le permettre car je dois travailler pour payer mes études et un mois de moins de salaire (car non je ne suis pas au salaire minimum)
m'enlève un très bon montant d'argent que même l'annulation de l'augmentation des frais de scolarité ne rembourserait pas.
Deuxièmement, pourquoi ce battre contre quelque chose de normal.
Car oui, je qualifie la hausse de normale. La raison est simple, le cout de la vie augmente constamment. Suis-je la seule à l'avoir observer? Le prix des maisons, des appartements, de la nourriture, tous augmentent.
C'est le cycle normal des choses. Quand nos parents payaient un sac de chips à 5 cents et que quelques années plus tard ça l'a augmenté à 1 dollar, sont-ils descendu dans les rue pour protester? Non, car c'était normal.
Je compare peut-être des poire avec des pommes mais je ne trouve pas cela logique de chialer contre ça. Les universités sont pleines et les étudiants ne les quittent pas, ils font bac par dessus bac par dessus certificat, je généralise je sais mais c'est eux qui coute cher.
Pour finir, vous pensez quoi que les universités se font de l'argent sur le dos des étudiants? que le gouvernement qui gère les universités se font de l'argent sur le dos des étudiants? C'est ridicule car les université sont en déficite depuis des années. Ils coupent sur des tas de trucs pour pouvoir respecter un minimum le budget que le gouvernement leur donne.
Il est normal qu'on paye on peut plus pour avoir une bonne qualité d'enseignement.
S'il faut que je paye 325$ de plus par année pendant 5 ans pour m'assurer d'avoir une bonne qualité d'enseignement et bien moi je dis OUI.

A Facebook User

et les grévistes qui sont fier d'avoir 30 000 étudiants de leur coté
WAKE UP on est 450 000 étudiants au Québec!
Ça en fait une bonne gang qui sont contre hein ?

A Facebook User

Et tant qu'à faire la grève,est-ce que vous pouvez la faire comme du monde?
Qu'on aille pas l'air de cave qui ne savent pas vivre un peu partout ailleurs dans le monde.
Faire du grabuge n'a jamais rien donner à part de perdre de la crédibilité au yeux du peuple

Alex B.

Le coût de la vie augmente ... Oui mais y a quand même une marge là, 1625 sur 4-5 ans c'est quand même plus que l'inflation. Quelqu'un ici n'a pas fait son cours de macro-économie au cégep.

De plus, qui te dit que la hausse va aller dans l'enseignement ? Les hausses sont drainées dans la recherche, l'enseignement est le parent pauvre des universités.

De plus, présentement le mouvement fait 30 000 étudiants (les purs en sc. humaines), mais après la semaine de relâche, ce nombre va être multiplié par 4 au moins. En 2005 si je me souviens bien, même Poly et la faculté de médecine avaient débrayés (assez tard mais quand même)!

Kevin Pouliot

Pour les gauchistes qui trainent leurs pieds dans les associations étudiantes depuis des années qui se déculpabilisent aux yeux des autres en disant "Ça en prend du monde comme nous pour faire avancer les choses et faire réfléchir le peuple". Au contraire.. si vous pensez que vous allez nous attirer vers la gauche vous êtes sans-dessins pas à peu l'exemple que vous montré ainsi que vos actions démontrent seulement que vous êtes "des fardeaux coûteux pour la société" et par conséquent vous fortifiez plutôt les valeurs de droite. Si vous payiez réellement le coût réel à l'état pour vos frais de scolarité vous vous arracheriez les cheveux et vous iriez travailler.

A Facebook User

non en effet tu voie ce n'est pas mon domaine
ce que je sais par contre c'est que les frais n'ont pas augmenter depuis un certain moment et n'a pas suivi la courbe d'inflation premièrement
et que deuxièmement je sais aussi que l'économie fonctionne avec l'offre et la demande. Il y a de plus en plus de monde qui veulent aller à l'université les cégep en sont plein donc c'est normal que ça augmente.
et que troisièmement je sais aussi que les université sont en déficite alors il n'est pas dure de savoir à l'endroit que ça va aller.
et en 2005 la grève elle a donner quoi au juste ? à reporter le bobo à aujourd'hui.
Il faut quand même pas rêver on regarde la moyenne de frustration des étudiants d'être en grève est plus élever que celle qui sont pour. Ce qui est plate c'est qu'il ne vont pas voter contre pour toute sorte de raison.
et reste que multiplier par 4 30 000 si mes calculs sont bons ça donne 130 000 ce qui ne représente même pas le tiers des étudiants au Québec. Sur ces 130 000 combien ne veulent pas être en grève mais n'ont pas le choix?
alors non je reste contre et OUI je vais aller voter

A Facebook User

je t'appuie grandement dans tes propos kevin
certains chialent contre la hausse des frais
mais ne se préoccupent pas du vrai prix qu'ils devraient payer si les contribuables ne payaient pas en grosse partie leurs études

je sais que la valeur d'une session au cégep réellement est de 6000
alors qu'on en paye quoi 160$?
je ne sais pas pour l'université les chiffres mais ce que je sais c'est qu'on a pas à chialer contre les frais qu'on paye

Alex B.

Les frais de scolarités ont été dégelés au début des années 90, et dernièrement entre 2007-2012, on a rattrapé l'inflation pour la période du gel de 1996-2007. (3x l'inflation). Sans compter que les frais de scolarité sont plus élevés que la moyenne des pays de l'OCDE.

http://www.iris-recherche.qc.ca/wp-content/uploads/2011/12/OCDE_droits.png

Moi personnellement ça ne me dérange absolument pas ces hausses (parce que je termine à l'automne), par contre, par soucis d'équité pour ceux qui vont suivre, je vais aller me pointer à l'Assemblée la semaine prochaine et voter pour la grève.

Albert

Ceci est la meilleure que j'ai vue... DANS LE MILE Ygreck! Une réalité comme on ne veut pas la voir au Québec

annie

En fait c'est que le côté sc. humaine ne regroupe pas que ceux nommés ci-haut, il y a aussi ceux qui étudient en éducation spécialisée, en travail social, etc. Et ceux là que vous le vouliez ou non... nous en aurons de plus en plus besoin avec les problèmes sociaux. Je voudrais bien vous faire un compte-rendu de l'importance de cette grève face à l'accessibilité de la scolarisation pour les générations à venir, etc. mais cette option ne me tente point. J'ai voté pour, parce que justement j'ai pensé à mon futur, à mon garçon de 5 ans, à notre société et à ceux qui en arrache comme moi à essayer d'y arriver en étant monoparentale. En voulez-vous plus sur le BS ? Plus de chômeurs que vous payerez ? Plus de dépressifs ? Plus de monde dans la rue ? Une société où les gens arrivent pas à aller à l'école c'est voué à quoi ? À pas grand chose tant qu'à moi....

Jean-Luc Proulx

Voici ce que j'écrivais, le 1er mars 2010, sur la hausse des frais de scolarité: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/03/le-culte-de-la-gratuite-ce-mal-qui.html

Alex B.

Annie résume un peu ma pensée.... Et ça prend du courage pour agir ainsi (être dans sa situation).

En passant, il y a beaucoup de domaines dans les sciences sociales qui donnent des débouchés, il faut juste savoir chercher un peu.

Pour ceux qui vont me lancer des chaussures par dessus la tête en me traitant de gauchiste lobotomisé, sachez que j'ai voté contre la grève en 2007!!

ATM

J'ai gradué de Concordia en 2005. En 2003 (il me semble...) après des années de partis traditionnelment "pro-grève" au pouvoir du comité étudiant, un parti complètement à l'opposé a été élu appellé EVOLUTION (à sa tête une étudiante en Sc Informatique comme présidente et une équipe bien variée). Suivi peu longtemps après d'un vote contre une grève.

Les pro-grèves sautaient de frustration comme des enfants de 2 ans ne voulaient pas quitter le parc (et j'exagère à peine). Comment ceci est arrivé??? Nous avons fait sortir le vote!!! Les résultats n'étaient même pas près!

Morale de l'histoire: c'est la minorité qui veut la grève... Malheureusement pour la majorité. Ceci dit... MAJORITÉ, GROUILLEZ VOUS LE DERRIÈRE ET FAITES VOUS ENTENDRE QUAND LE MOMENT VIENT!!!! (les votes)

Snoupppix

On est encore très loin de la Solidarité sous toutes ses formes ! Le Veau d'Or fait la loi ....

Christian Rioux

Personne n'a remarqué la tuque CSN? Parce que ce sont les syndicats qui sont derrière ça. Ils utilisent les étudiants pour faire pression sur le gouvernement en schédulant plusieurs grèves en même temps. Ils se foutent des étudiants, mais ils sont si faciles a manipuler....

P-Luc

Les syndicats québécois les entrainent jeune maintenant...

Ca prends de la relève pour payer les gros fond de pension parce que c'est pas avec des employé de couche-tard que ca vas se payer ses gros salaires de gestion et ces locaux de la CSN, FTQ et autre...

Bin hate de voir ca moi tout ce beau monde qui mettent des photos d'eux sur facebook et twitter ou ca vas les mener.

Si j'était un employeur, vous pouvez etre sur que ca pourrais influencer ma décision d'embauche si j'ai le choix entre un candidat "normal" et un candidat qui a sa face dans une couple de manif avec des pancarte de grève pendant qu'il était a l'école.

JP Lambert

Je trouve un peu ridicule les histoires de grèves étudiantes qui se répètent à tous les 3-4 ans, ça fait comme partie du processus d'obtention d'un diplome au Québec.

Par contre, en tant que citoyen qui paie des TAXES ÉLEVÉES sur TOUT ce qu'il y a d'inimaginable et qui voit nos policiens dilapider mon argent dans des histoires sans fin de mauvaise gestion, corruption ou jeux politiques, j'ose croire qu'on pourrait au moins fournir à nos jeune une éducation qui ne coute pas trop cher. S'ils n'ont pas un prêt étudiant à rembourser pendant 15 ans, ils réussiront peut-être à survivre malgré toutes ces taxes ridicules qu'ils auront à payer...sans compter la retraite de nos boomers qu'ils auront à payer aussi.

Bref, taxez nous ou faites nous payer à l'utilisation, mais caliss, faites pas les 2!!!!

Yannick D.

Sérieusement, j ai été pris dans les grèves de la fin des années 1990, quand je fréquentais alors le cégep pour une technique. Ça donné quoi? RIEN...Je répète, RIEN, à part reprendre 2 semaines à nos frais, car 2 semaines de plus sur les banc d'école, c est deux semaines de moins en salaire.

En plus on avait voté contre cette stupide grève, un mardi matin, mais comme "ON avait pas compris", la gang de "mangeux de toffu" ont refait un vote, mais le vendredi après midi, lorsque étudiants de technique étaient tous rentrés au bercail. Et combien y avait-il de "picteurs" en avant du CÉGEP croyez-vous le lundi matin? Sur les 3000 étudiants du Cégep de Chicoutimi, à peine 50 mangeux de graines!

Et quand je regarde aux nouvelles les leaders du mouvement, ça fait combien de temps qu’ils sont aux études eux? Combien d’année d’étude au dépend des contribuables? J’ai rien contre ceux qui font de longue études, ça en prend, mais quand ça fait 4 techniques plus tes sciences que tu fais, parce que tu es pas capable de te brancher …OUT, ou ben arrête de te lamenter que ça coûte cher

Et si les hausses sont trop importantes pour vous, ben couper vos forfaits téléphone, canceller votre voyage à Cuba ou bien trouvez-vous un jobbine chez wacdo, CTC, Walmart et cie, ça va te montrer c est quoi le travaille et c est quoi payer de l’impôt. (Bon je généralise, mais ce sont des cas réels).

Ah oui, je devrais être pour cette grève, car lorsque mes 2 enfants vont rentrer au Cégep, ça va me coûter moins cher... Au pire ils feront comme moi et ils se botteront le cul en allant planter des arbres.

Et sortez de vos illusions, une société ou tout est gratuit, ça existe pas, et ce depuis la nuit des temps. TOUT à un prix, il devrait y avoir plus de cours d’histoire….

Guy Laurin

Nous sommes très loin d'être une famille aisé. Mon fils est en 2e année à la Faculté de Droit de l'Université de Montréal, et comme ses collègues, il est contre la grève.

Sa semaine de relâche, il va la travailler 3 jours sur 5, pas la passer sur les plages...

Benoit

@Yannick D : Franchement, la grève est une nécessité, Si le vote était non lors du premier vote, il vas de soit qu'il était erroné, l'association étudiante sont tellement les mieux pour choisir ce qu'il y a de mieux pour les élèves, c'est compréhensible qu'ils aient choisis de refaire un nouveau vote...... Dis-je avec la voix remplis de sarcasme.

Jean-Luc Proulx

Ce n'est même pas une grève au sens légal du terme, soit dit en passant, mais bien un boycott des cours!!! La définition d'une grève, c'est que ce sont des salariés qui, pour mettre de la pression sur l'employeur lors d'une négociation collective, décide, à la suite d'un vote, de lui refuser leur force de production!!!

Les étudiants ne sont pas des salariés et ils ne sont pas soumis au Code du travail!!! Ce ne sont que les clients (ou les consommateurs) de notre système d'éducation et rien de plus!!! Les calices d'associations étudiantes qui placardent les murs de leurs locaux au Cégep avec des symboles de l'URSS et des photos du Che (en tout cas, c'était le cas, au Cégep où j'allais) ne sont que des associations de consommateurs, ce ne sont pas des syndicats!!! Il n'y a pas de Formule Rand là-dedans!!!

Au lieu de chialer contre les frais de scolarité, pourquoi on n'entend jamais un calice de «leader étudiant» demander l'abolition des scandaleux frais afférents qui ne sont que des frais sur les frais!!! Je vais vous le dire, moi, pourquoi: parce que les frais afférents vont dans les poches de ces futurs grands syndicalistes marxistes, pour garnir leurs caisses en pseudo-cotisations syndicales et à se bâtir un pseudo-fond de grève, que, moi, j'appelle le boycott des cours, juste pour faire chier le peuple!!!

J'ai l'impression qu'il y en a beaucoup qui sont nostalgiques du boycott massif de 2005, contre la réforme des prêts et bourses!!! Mais, le boycott de 2005 et celui de 2012 ne sont pas comparables!!!

Alex B.

Si la ministre croit qu'elle peut jouer sur ce terrain là (obliger les profs à rentrer), je crois qu'elle se met le doigt bien profond dans l'oeil. Les étudiants sont relativement faciles à mobiliser et je crois qu'en voulant jouer à ce jeux là, elle va juste davantage mettre de l'huile sur le feu.

@ Guy Laurin : C'est certain qu'en restant chez papa/maman, la situation de votre étudiant n'a rien à voir avec celle de Annie (exprimé plus haut). C'est pas tout les étudiants qui ont la chance de pouvoir rester chez Papa Maman jusqu'à 24-25 ans.

hamakina

@ Alex B.

Au sujet des frais de scolarité. Je te ferais remarqué que parmis les pays en dessous de nous pour les frais scolaire, L'Italie, l'Espagne le Portugal sont sur le point de faire faillite au niveau national alors pour l'exemple c'est dans le champ. L'Islande a une dette qui dépasse la valeur TOTALE de son PIB (123%)

Si on commence à se comparer avec eux le Québec va être le prochain sur la liste des faillite nationale et je ne pense pas que tu souhaite des frais scolaire de 30 000$ par année car c'est le montant réel des études universitaire. N'essaie pas de me faire pleurer avec les petites hausses en 5 ans.

Si on ajoute AUJOURD'HUI 1700$ de frais de scolarité le Québec reste troisième moins cher au pays. Je crois que les hausses vont surtout faire mal aux lambineux qui passe un cours par session pour pouvoir niaiser davantages dans tout les comités possible. Ceux qui veulent un avenir avec leur diplôme vont se retrousser les manches pis travailler plus fort pour finir vite leurs formation puis devenir des «payeurs de taxes» pour payer leur dette d'étude comme je fais présentement.

Alex B.

Et dessous de l'Italie, le Portugal, l'Espagne, il y a des pays où les frais sont encore plus bas (gratuité) (Norvège, Suède, Finlande etc.), et où les finances publiques se portent plutôt bien.

Bien essayé.

Christian Rioux

La différence c'est que la Norvège exploite son pétrole pour se payer ses programme sociaux, ici nos zécolos "anti-toutte" bloquent tout.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

pub